Muscat 2010 Cave de Ribeauvillé

Plaisir absolu du printemps l’asperge donne des sueurs froides au gastronome. Verte ou blanche, son amertume, ses arômes puissants rendent imbuvables les vins rouges et la plupart des blancs secs. Les vins d’Alsace, par leur puissance aromatique, offrent souvent une bien jolie parade. Sur ce registre, le muscat, cépage souvent mal aimé car associé à un sucre dominateur, joue sur du velours. Notre choix s’est porté sur le Muscat sec de la Cave de Ribeauvillé, une coopérative en plein renouveau dans ce magnifique bourg de la Route du vin, à quelques kilomètres de Riquewihr.

Le Muscat est de ces vins qui peuvent rebuter: un fruité intense, des arômes confits, une fin de bouche parfois un peu sèche. Celui-ci mérite cependant de se laisser apprivoiser. Son nez est riche certes mais fin, sur les écorces confites, la noisette. La bouche est ample, avec de très jolis amers qui se marieront magnifiquement avec la plus charnue des asperges blanches ou une verte, bien croquante, agrémentée d’une belle huile de noisette…

 

Muscat sec Collection,  Cave de Ribeauvillé 2010

lire l’article original