Petite chronique du millésime 2011 à la Cave de Ribeauvillé

Les pointes de froid en début d’hiver 2010 ont fait des dégâts dans le vignoble alsacien, surtout en plaine, où beaucoup de bourgeons ont noirci. Le début du printemps est doux, avec un bon ensoleillement, il permet un débourrementrapidement et une pousse sans à-coup. La fleur est précoce et très rapide, les viticulteurs sont rassurés, il y aura du raisin cette année. Après la petite récolte 2010, 2011 est attendu !

Encore une fois Ribeauvillé s’en tire bien : ses sous-sols résistent mieux au stress hydrique. Les raisins sont magnifiques. Après le soleil et la sécheresse,
une pluie incessante en juillet. Elle devient discontinue en août, mais demeure présente avec le froid et l’humidité : la maturité est déjà très avancée.
Comme prévu, les vendanges seront précoces cette année. Le tri sera  obligatoire, certains cépages supportent mal l’excès d’eau. Enfin, c’est parti, la récolte commence… les premiers raisins arrivent dans la cour, le tri est bien fait, les viticulteurs de la Cave de Ribeauvillé sont sérieux, de vrais pros. La météo nous gâte enfin : les cépages les plus délicats sont rentrés, pour les autres, rien ne presse.
Plus de doute, le millésime 2011 sera un succès. Les jus sont nets et fins, les degrés sont parfaits et l’équilibre sucre/acidité est très bon. Comme d’habitude, dans notre Cave, beaucoup de sélections ont été faites, les récoltes parcellaires sont de mise. Les Lieux-dits et Grands Crus méritent leur notoriété. Evelyne, notre œnologue a le sourire… que dire de plus ?